Comment choisir rapidement la bonne subvention pour votre projet de start-up web ?

Trouver une subvention

Vous trouvez que c’est trop dificile de trouver des subventions ? De tomber sur la perle rare qui va convenir comme un gant à votre société existante ou en démarrage ?

 

Vous n’êtes pas le seul. Imaginez : il y a plus de 5000 aides publiques en France… Autant que de Kanji dans les dictionnaires japonais… et à peine plus compréhensible à première vue.

 

La première solution à laquelle vous pensez est d’aller toquer à la porte des organismes publics, pourvoyeurs de fonds, après une petite recheche rapide sur Internet.

 

Malheureusement, au moins 80% des jeunes entrepreneurs ont eu cette brillante idée.

 

Du coup, ils se transforment en hordes de mendiants qui quêtent dans les chambres de commerce, chez BPI, dans les conseils généraux.

 

Evidemment s’ils ne se font pas éconduire gentiment par leur interlocuteur, ils se font parfois diriger vers des aides “fantômes”, qui n’existent que sur le papier. Evidemment, les financeurs eux aussi ont un but : prouver au public et à vous qu’ils sont utiles.

 

C’est de la communication. Et du coup, les aides faiblement pourvues en financement, mais sur lesquelles tout le monde communique à grand coup d’euros sont légion.

 

De votre côté, vous n’avez aucun intérêt à vous retrouver à explorer les déserts des aides qui n’ont plus de financement dès la fin mars. Vous ne voulez pas écrire un livre sur les subventions… mais en obtenir une.

 

Et vous avez compris que quand vous êtes devant le financeur, vous n’avez qu’une seule chance de lui faire bonne impression avant d’être aiguillé sur une voie de garage.

 

Est-ce-que vous ne pensez pas qu’avant de vous lancer à rencontrer les financeurs pour une “réunion d’information” qui se soldera par l’échec définitif de vos demandes, vous pourriez prendre un autre chemin ?

 

Autour de vous, sur Internet, dans votre carnet d’adresses, votre incubateur, etc. vous pouvez rentrer en contact avec des entrepreneurs comme vous, qui ont le même profil que vous, et qui ont eux obtenu des aides.

 

Si vous décidez de suivre leur exemple, vous pouvez par exemple glâner tous les renseignements utiles à leur sujet, apprendre quelles aides ils ont sollicitées, auprès de qui, à quel stade de développement, et sur quel programme.

 

Vous pouvez quand vous les croisez demander le contact du financeur, les critères explicités ou non, les petites manies de votre interlocuteur, bref, tout ce qui fera la différence en entretien.

 

A ce moment, vous vous rendrez compte que les subventions demandées et obtenues sont très peu nombreuses. Il y en a moins de 5 pour le démarrage, dont 2 aides ficales (CIR, JEi) et toutes les aides qui sont accordées par la BPI.

 

De mon côté, j’ai créé deux start-ups, toutes deux dans le domaine de l’informatique, et entre la première et la deuxième, j’ai changé radicalement de point de vue.
Dans ma
première société, c’est mon comptable qui m’avait expliqué les mécanismes de financement. En revanche, dans ma deuxième aventure, j’ai interrogé toutes les sociétés que je connaissais sur les aides qu’elles avaient obtenues.

 

Et j’ai suivi leur exemple, et décroché plus de 1,5 millions d’euros d’aides en tout genre en y passant très peu de temps.

 

Lorsque j’ai vendu ma deuxième société, j’ai voulu faire quelque chose pour les startups qui démarraient, et j’ai interrogé des dizaines de sociétés sur les aides qu’elles avaient effectivement obtenues à)divers stades de leur développement (démarrage, développement produit, première commercialisation, international…).

 

Je me suis alors rendu compte que statistiquement il n’y avait qu’une vingtaine de mécanismes de financement qui ressortaient. Je les ai représentées sur une infographie qui s’est bien diffusée.

 

Comment faire concrètement pour pouvoir vous aussi définir facilement la première aide à laquelle vous avez droit ?

  1. commencez par télécharger l’infographie (le poster des aides). Il vous permettra de situer la prochaine aide que vous pouvez viser en fonction de votre état d’avancement.
  2. parlez-en autour de vous, rencontrez ou interrogez des entrepreneurs qui ont obtenu les aides que vous visez
  3. demandez-leur tous les critères, la personnalité de la personne que vous allez rencontrer, une mise en contact éventuelle.

 

Une fois que vous avez toutes ces informations, vous avez toutes vos chances pour l’entretien.